évènements du mois de Février

4 février : journée mondiale contre le cancer

4 février : Journée Mondiale contre le Cancer

A l'initiative de l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC : organisation internationale qui rassemble plus de 1 200 organisations à travers 172 pays), la Journée Mondiale contre le Cancer a été créée le 4 février 2000.
La Charte de Paris vise à promouvoir la recherche, prévenir le cancer, améliorer les services aux patients, susciter une prise de conscience et mobiliser la communauté internationale pour avancer face au cancer.
La Charte comprend l’adoption d'une Journée mondiale contre le cancer : le 4 février !

Le cancer en quelques chiffres :

Dans le monde, 10 millions de personnes décèdent du cancer chaque année ; il s'agit de la 2e cause de décès.
Hors, 1/3 des cancers les plus courants pourraient être évités, d'où l'importance du diagnostique.

En France, depuis 2004, le cancer est la première cause de mortalité prématurée en France, devant les maladies cardiovasculaires. Le cancer est la première cause de mortalité chez l’homme et la deuxième chez la femme.
En 2018, 382 000 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués en France et le nombre de décès par cancer a été estimé à 157 400 (89 600 chez les hommes et 67 800 chez les femmes).

Mais qu'est ce que le cancer ?

Le cancer est une maladie qui survient lorsque des modifications d'un groupe de cellules normales au sein de l'organisme entraînent la croissance incontrôlée et anormale d'une masse qu'on appelle une tumeur. Ceci est valable pour tous les cancers à l'exception de la leucémie (cancer du sang). Si le problème n'est pas pris en charge, les tumeurs peuvent grossir et se propager dans les tissus sains autour d'elles ou dans d'autres régions de l'organisme via le flux sanguin et le système lymphatique. Elles peuvent perturber les systèmes digestif, nerveux ou circulatoire ou libérer des hormones qui peuvent perturber le fonctionnement de l'organisme.

Les tumeurs, bénignes ou malignes ?

Les tumeurs bénignes ne sont pas cancéreuses et menacent rarement la vie du patient. Elles grossissent en général plutôt lentement, ne s'étendent pas à d'autres parties du corps et sont généralement constituées de cellules similaires à des cellules normales ou saines. Elles ne poseront problème que si elles sont très grosses, deviennent gênantes ou appuient sur d’autres organes, par exemple, une tumeur du cerveau à l’intérieur de la boîte crânienne.

Les tumeurs malignes se développent plus vite que les tumeurs bénignes et ont la capacité de se répandre et de détruire les tissus voisins. Les cellules de tumeurs malignes peuvent se détacher de la tumeur principale (ou primaire) et s'installer dans d'autres régions de l'organisme via un processus appelé métastase. Après avoir envahi les tissus sains sur le nouveau site, elles continuent à se diviser et à croître. Ces sites secondaires sont également appelés métastases et le patient souffre dans ce cas d'un cancer métastatique ou généralisé.

Existe-t-il plusieurs types de cancers ?

Les cancers peuvent être classés selon le type de cellule dont ils dérivent. Il en existe cinq types principaux :

Le carcinome – Le carcinome est un cancer qui survient à partir des cellules épithéliales, c'est-à-dire de la couche de cellules qui protège ou entoure les organes. Les carcinomes peuvent envahir les tissus et les organes voisins et propager des métastases vers les ganglions lymphatiques et d'autres régions du corps. Les formes de cancer les plus courantes dans ce groupe sont les cancers du poumon, du foie, colorectal, de l'estomac et du sein.

Le sarcome – Le sarcome est un type de tumeur maligne des os ou des tissus mous (tissus adipeux, muscles, vaisseaux sanguins, nerfs et autres tissus conjonctifs qui soutiennent et entourent les organes). Les formes de sarcome les plus courantes sont le léïomyosarcome, le liposarcome et l'ostéosarcome.

Les lymphomes et les myélomes – Les lymphomes et les myélomes sont des cancers qui surviennent à partir des cellules du système immunitaire. Le myélome (ou myélome multiple) débute dans les cellules plasmatiques, un type de globules blancs qui produit des anticorps pour combattre les infections. Ce cancer peut perturber la capacité de la cellule à produire efficacement des anticorps.

La leucémie - La leucémie est un cancer des globules blancs et de la moelle osseuse, le tissu où les cellules du sang sont produites. Il en existe plusieurs sous-types, dont la leucémie lymphoïde est la plus commune et la leucémie lymphoïde chronique.

Les cancers du cerveau et de la moelle épinière – Les cancers du cerveau et de la moelle épinière, que l'on regroupe sous le terme de cancers du système nerveux central. Certains sont bénins, d'autres peuvent se développer et se répandre.

Quand peut-on parler de guérison ?

Les progrès de la recherche ont permis ces dernières années d'augmenter le taux de guérison. Pour la plupart des cancers, on parle de guérison quand aucun signe de rechute n'a été décelé pendant une période de 5 ans après le traitement. Ce taux de guérison varie fortement selon la localisation du cancer. Entre 1989 et 2005, la survie est passée de 80 à 87 pourcent pour les cancers du sein, de 72 à 94 pourcent pour les cancers de la prostate, de 54 à 63 pourcent pour le cancer colorectal mais seulement de 13 à 17 pourcent pour les cancers du poumon. (Source INCa)

11 février : journée mondiale des malades

11 février : journée mondiale des malades

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches : pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, la journée mondiale des malades est fêtée le 11 février.

Cette journée a été instituée par le pape Jean-Paul II en 1933. En plus d'un service à l'église Saint-Pierre de Rile,  des événements clés se déroulent dans un certain nombre de pays différents. Cette journée permet de penser à tous les malades dans le monde.

Les malades se sentent très rapidement mis à part de la vie des bien portants, c'est pourquoi les liens de solidarité, et tout ce qui permet aux personnes atteintes de maladie de se sentir écoutées, reconnues est extrêmement important. Bien que cette journée ait un sens tout particulier pour les Chrétiens, il n'est pas nécessaire d'avoir des convictions religieuses pour apporter son aide et sa compassion à des personnes souffrantes, un petit geste suffit ! 

La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal. On parle aussi bien de la maladie, se référant à l'ensemble des altérations de santé, que d'une maladie, qui désigne alors une entité particulière caractérisée par des causes, des symptômes, une évolution et des possibilités thérapeutiques propres.

Dans la mythologie grecque, l'apparition de la maladie est expliquée par l'ouverture de la boîte de Pandore. Zeus, qui voulait se venger des hommes suite au vol du feu par Prométhée, ordonne la création de Pandore, femme qu'il envoie auprès du frère de ce dernier. Pandore apporte avec elle une boîte qu'il lui est interdit d'ouvrir. La curiosité la pousse à le faire tout de même et c'est ainsi qu'elle libère la maladie et les autres maux de l'humanité que la boîte contenait. (source : Wikipedia) 

15 février : journée internationale du cancer de l'enfant

15 février : journée internationale du cancer de l'enfant

Lancée en 2001 par le réseau d’associations Childhood Cancer International, dont Imagine for Margo fait partie, cette journée a pour objectif de sensibiliser au cancer des enfants et des adolescents, une cause encore méconnue.

Le cancer est la première cause de décès par maladie chez les enfants en France et en Europe. Il existe 60 types de cancers différents chez les enfants, qui sont différents de ceux des adultes et qui ne peuvent donc pas être soignés de la même manière. Pourtant, les cancers pédiatriques sont considérés comme des maladies rares par les industriels ; c’est pourquoi très peu de médicaments spécifiques pour les enfants atteints de cancer sont développés. D'où la nécessité d'une mobilisation spécifique pour l'obtention de fonds spécifiques pour que la recherche avance aussi pour mieux diagnostiquer, puis traîter ces enfants malades.

A noter : cet événement fait écho à Septembre en or, mois international des cancers de l'enfant, initié aux Etats-Unis par Childhood Cancer International, organisation qui fédère différentes associations de parents au niveau international, dont l’UNAPECLE (Union des Associations de Parents d’Enfants atteints de Cancer ou Leucémie).

Vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur la page "évènements à ne pas râter" au mois de septembre (https://www.reference-sante.fr/fr/actualites/actualites-administratives-0/annee-2022/trimestre-3/evenements-a-ne-pas-rater-1.html#) et en consultant les liens ci-dessous.

Liens utiles :
https://www.enfance-et-cancer.org/
https://www.e-cancer.fr/
https://curie.fr/dossier-pedagogique/les-cancers-de-lenfant
https://www.gustaveroussy.fr/fr/guerir-le-cancer-de-lenfant-au-21e-siecle
https://imagineformargo.org/le-cancer-des-enfants/