COMPLICATIONS - QUE FAIRE ?

…DES COMPLICATIONS AVEC MA STOMIE  ?
COMMENT FAIRE ?

Lors d’une intervention de stomie digestive ou urinaire des modifications ou certaines complications peuvent survenir. Votre médecin et/ ou votre stomathérapeute sont présents pour vous accompagner sur les questions que vous pouvez vous poser sur ce sujet.

Les Infirmières Conseil Référence Santé sont aussi là pour vous orienter, vous rassurer et/ou vous conseiller de prendre un rendez-vous avec le professionnel de santé qui vous suit.  

Différentes complications existent, certaines méritent d’être surveillées, pour d’autres des soins locaux suffiront, et d’autres nécessiteront une reprise chirurgicale.

Ma stomie s’est modifiée, est-ce normal ?

Les changements de taille et de forme d’une stomie se produisent généralement dans le cas de stomies nouvellement constituées.

Il est normal que des changements de taille et de forme d’une nouvelle stomie se produisent durant la période postopératoire. Juste après l’intervention chirurgicale, les stomies sont enflées (œdématiées).

L’oedème va progressivement se réduire au cours d’une période d’environ six semaines après la chirurgie. Personne ne pourra vous dire exactement la taille qu’aura votre stomie juste après la chirurgie quand l’oedème réduira. Il est important de mesurer la base de votre stomie régulièrement au cours de cette période de six semaines pour que vous puissiez déterminer les bonnes dimensions requises pour l’ouverture de la collerette ou de l’appareillage pour stomie que vous utilisez.

Les infirmières de Référence Santé peuvent vous conseiller lorsque vous présentez un problème cutané  ou si votre peau autour de la stomie semble abîmée. Elles se rapprocheront de vos professionnels de santé pour trouver l’appareillage similaire au votre mais adapté à l’évolution de votre stomie.

Quelles sont les complications ?

Ces complications peuvent intervenir en post opératoire précoce telles que l’hémorragie (saignement important), la nécrose (stomie qui noircit), la rétractation, l’occlusion, …

Certaines complications chirurgicales peuvent être plus tardives telles que le prolapsus intestinale, une éventration péri-stomiale, …

Certaines complications sont spécifiques aux stomies digestives et d’autres aux stomies urinaires.

Des complications non chirurgicales peuvent apparaître de type : problèmes cutanés.

L’irritation cutanée péristomiale peut présenter différents degrés de gravité allant du simple érythème à la dermite suintante eczématiforme et parfois infectée. Elle peut mener à d’importants problèmes d’appareillage

L’origine irritative mécanique la plus fréquente est due à :

  • des frottements de la poche
  • des toilettes répétées
  • des changements de supports fréquents
  • des produits de nettoyage de peau
  • de la sudation

Elles peuvent également être dues à :

  • une malposition de la stomie
  • une stomie plane
  • une stomie rétractée
  • une mauvaise technique de soin
  • un appareillage inadapté

Les infirmières de Référence Santé peuvent vous conseillent lorsque vous présentez une atteinte à l’intégrité de votre peau. Elles se rapprocheront de vos professionnels de santé pour trouver la meilleure protection cutanée qui pourra vous soulager.

Les saignements de la stomie : ils sont fréquents mais sans conséquences, dus à une irritation de la muqueuse ou à des micro-traumatismes provoqués par un mauvais appareillage.

L’obstruction de la stomie : elle se traduit par des coliques et un arrêt de l’émission de liquide. Cette obstruction peut être due à un débris alimentaire. Le traitement : insertion douce d’un cathéter à travers l‘orifice stomial, associé à l’instillation de soluté salé tiède au retrait (en cas d’échec, peut nécessiter une intervention chirurgicale)

La sténose : rétractation partielle de l’intestin ou fermeture de la peau. La stomie est souvent oedemateuse et pale. Traitement essentiellement chirurgical.

Les bourgeons péristomiaux : ils sont liés à une cicatrisation anarchique, des sutures ayant lésées la peau et/ou présence de résidus de fil résorbable (douleurs, saignements, gêne à l’appareillage).

Particularité des stomies urinaires :

Les cristaux phosphocalciques, liés à un pH alcalin sont essentiellement dus à un manque de boisson, hygiène douteuse ... Ils sont fréquents sur les stomies planes.

Les conséquences sont des fuites urinaires, des douleurs.

Un traitement local peut être envisagé ;  si infection un traitement antibiotique peut être prescrit.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter votre professionnel de santé et/ou une infirmière conseil de Référence Santé, si nécessaire n’hésitez pas à contacter un service d’urgences.

Les Infirmières Conseil de Référence Santé sont à votre disposition
au : 0 800 07 33 70